Le renoncement

 

Le renoncement 

Notre société, dont la base de l’éducation repose sur l’élitisme et le profit, « marche sur la tête », comme par le passé, la noblesse qui se croyait élue de Dieu mais dégénéra avec la consanguinité, car en définitive le progrès n’est pas accessible à tous.

On continue à mourir de faim aujourd’hui, malgré des populations éduquées, la mise en œuvre d’organisations telle la FAO et de méthodes de production censées l’éradiquer.

Faim dans le monde
Bénévolat faim dans le monde

Quand certains s’enorgueillissent d’expliquer la vie par des formules mathématiques et tant mieux pour les scientifiques, s’ils peuvent expliquer le boson de Higgs, chaînon manquant de la compréhension de la matière.

D’autres plus philosophes ont une perception plus systémique et holistique de l’humanité. 

Ils sont porteurs d’un nouveau type de société, basée sur la coopération et le bien être pour tous, par le renoncement plutôt que le productivisme et le consumérisme, dans un objectif de profit exacerbé uniquement au bénéfice de quelques-uns.

Il est temps de remettre en cause nos concepts éducatifs élitistes, exceptés pour les domaines scientifiques, qui ne satisfont qu’une minorité, lorsqu’on examine les résultats d’actions qui, si elles ont pu se révéler efficaces par le passé, sont sujettes à des impacts externes liés aux conditions bien différentes de celles qui les conduisirent vers le succès. 

Autrement dit, ce n’est pas parce qu’une politique a montré une certaine efficacité, qu’elle le sera dans le futur, d’autant que les évaluations des résultats sont souvent subjectifs, selon que l’on a été les acteurs directs ou indirects de celle-ci. 

Chacun défend son travail, quand bien même il n’aurait porté les fruits escomptés.

J’écris cela parce que si quelqu’un, un jour, prend le temps de lire, il comprendra que l’auteur n’a pas d’intérêt personnel, ni substantiel, si ce n’est celui de partager l’information de façon indépendante et de tenter très humblement de fournir un éclairage d’une perception humaine, singulière, à ceux qui ne mesureraient pas l’ampleur du cataclysme vers lequel nous semblons nous orienter tous. 

Qu’on soit acteur directement ou spectateur, si nous continuons à nous comporter comme si les ressources de la planète étaient inépuisables dans un cycle qui peut encore, chacun l’espère, être réversible, nous courons à l’extinction de l’humanité pour avoir voulu vivre au-dessus de nos moyens.

Engendré par une certaine folie du pouvoir, on se heurte au schéma de pensée « unique » qui selon moi est assez stupide pour ne pas voir qu’il nous a dirigé dans une crise sans précédent et sans cesse amplifiée dans laquelle le monde se trouve plongé. 

La vie est en crise dès la naissance en fait et son environnement permet ou non son épanouissement. 

Mais l’effet crise s’accentue lorsque la loi du nombre explose, lorsque nombre d’individus en une spirale infernale détériorent les statistiques.

La pensée élitiste n’offre aucune chance aux autres, (excepté quelque bonne âme comme le dernier directeur de Science Po décédé trop rapidement en 2011-2012 qui a permis l’entrée de cette école prestigieuse à des étudiants issus de milieux défavorisés). 

Elle juge autocratiquement qu’il n’y a que des incapables. 

Elle en accepte quelques-uns, au lieu d’accepter tout le monde sur la base de préjugés arbitraires, unilatéraux ou de concours éliminant d’office tous ceux qui ne se sentent pas le courage de les affronter. 

Elle fait fi des autres  personnes dans une vision sectaire.

Bien que nous soyons tous co-responsables, par nos comportements, de cette situation économique mondiale désastreuse, je mets les élites au pouvoir, face à une responsabilité plus grande encore. 

Elles dirigent depuis la nuit des temps, sans que la véritable démocratie puisse s’exprimer en toute légitimité, puisque le pouvoir est en quelque sorte confisqué par nos élites notamment lors du suffrage universel sensé donner les pleins pouvoirs à nos élus…

Pour  télécharger gratuitement l’ouvrage « le renoncement » de Stéphane Barloy en entier, cliquez sur le logo ci-dessous:

 

logo PDF

 

Chapitre 1 du ebook en audio

Pour recevoir gratuitement l’ouvrage de Stéphane Barloy sous forme de fichiers audios, remplissez le formulaire ci-dessous :

    OUI, je souhaite recevoir l'ouvrage en intégralité sous forme de fichiers audios.

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com